Les vaccins du chat

Les propriétaires de chats en appartement, je vous vois venir d’ici ! « Pas besoin de vaccin mimine ne sort pas ! » « A quoi bon payer des vaccins, vu que chouchou ne court aucun risque ?! ». Eh bien détrompez-vous !


Certes, les chats d’appartement courent moins de risques, mais ils sont toujours là ! En effet, vous pouvez ramener vous-même les maladies chez vous, sans vous en rendre compte. Les vaccins sont annuels, et en plus ils permettent de faire la petite visite de l’année pour voir si tout va bien. Parce qu’on ne va pas se mentir, on ne va pas spécialement chez le véto pour faire un état de santé quand notre chat va bien !

Il existe 2 vaccins :

  • Typhus Coryza

  • Leucose

Le premier concerne tous les chats et le second les chats ayant accès à l’extérieur ou qui vivent avec d’autres chats. Si vous faites les 3, ce ne sera qu’une injection.


Le typhus est aussi appelé Panleucopénie infectieuse féline. Il est dû à un parvovirus et est mortel dans 50% à 90% des cas, car il touche principalement les chatons ou les chats âgés. Le virus s’attaque à la paroi intestinale, ce qui va provoquer de gros troubles digestifs, mais aussi aux cellules de la moelle osseuse. L’animal est prostré et perd l’appétit et est vite déshydraté à cause des grosses diarrhées et vomissements. Il a souvent une forte fièvre. C’est l’équivalent de la Parvovirose canine.


Le Coryza est aussi appelé rhinotrachéite virale du chat. Il est dû à plusieurs agents infectieux et est très contagieux, mais aussi mortel si l’animal n’est pas soigné. Cependant, s’il est pris à temps, il se soigne facilement. Il provoque de la toux, des éternuements, le chat a du mal à respirer, a des écoulements nasaux et oculaires, il perd l’appétit et peut avoir des abcès buccaux.


La leucose féline (FeLV), aussi appelée virus leucémogène félin est une maladie infectieuse présentant des similitudes avec le FIV. Elle affecte le système immunitaire mais n’est pas une maladie auto-immune comme le FIV. Le chat peut rester asymptomatique mais dès lors que la maladie se déclare, le chat fera des infections (comme les 2 maladies citées au-dessus par exemple) à répétition, ainsi que des maladies auto-immunes. Avant de le faire vacciner, un test de dépistage est fortement conseillé (le vaccin sera inutile si le chat est infecté).


Il est donc très important de protéger nos chats car ces maladies n’annoncent pas forcément de joyeuses choses. Et comme on dit : mieux vaut prévenir que guérir ! Pour ces vaccins, il y a la première injection à partir de 8 semaines, le rappel un mois après et ensuite ils sont à faire tous les ans ou tous les 2 ans, selon le protocole. Pour cela, c’est le véto qui vous dira.


La rage n’est pas obligatoire, elle doit être faite si le chat voyage et devra être notée sur le passeport de l’animal (qui est comme un carnet de santé) pour être valable. Pour la rage, il y a la primo-injection, le rappel un an après, et ensuite les rappels sont à faire tous les 3 ans.

Je pense que si on veut offrir à notre animal le meilleur confort de vie possible, il est important de le faire vacciner, cela le protège et nous tranquillise aussi par la même occasion.


Nayla est vaccinée contre le typhus et le coryza. J’avais pensé à faire la leucose car elle croise le chat de mes parents (Bébou, le gros, chouchougne...), mais nous y allons très peu et cela n’avait aucun avantage. Et puis, même si elle n’aime pas du tout aller chez le vétérinaire, moi si, car je peux faire un point sur sa santé en même temps.

Voilà, je pense vous avoir tout dit sur les vaccins, si vous hésitez toujours, parlez-en avec le véto ou son assistante, ils sont là pour ça !

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout