top of page

Les réseaux sociaux ne sont pas vétérinaires.

Il y a quelque chose que je vois se développer de plus en plus sur les réseaux, ce sont les demandes de conseils vétérinaires. Certaines personnes mettent en photo leur animal dans un état pitoyable en demandant l’avis des personnes sur ce que pourrait avoir leur compagnon. Je trouve cela inacceptable et vraiment désolant. Lorsque qu’un animal n’est pas bien, on l’emmène chez le vétérinaire. C’est tout. Alors oui, on demande des conseils pour un antiparasitaire, pour la litière, parfois les marques de croquettes. Mais c’est tout.

Si on adopte un animal, on s’engage. Ce qui signifie qu’au moindre signe de problème, on va voir le véto. Je suis tombée sur la photo d’un chat, langue sortie, la 3ème paupière des deux yeux sortie aussi, ce qui n’annonce pas une pleine forme. Le chat était apathique, et la personne nous disait qu’il était comme cela depuis 3 jours et qu’elle voulait savoir ce qu’il avait. Bien sûr la plupart des gens étaient dotés de bon sens et lui ont dit d’aller chez le vétérinaire. D’autres ont joué les apprentis vétos, et lui donnaient des conseils. C’est inacceptable. Outre le fait d’avoir laissé son chat dans cet état pendant 3 jours et de préférer le prendre en photo plutôt que de l’aider, la personne à juger bon de se renseigner sur Facebook, d’avoir des conseils d’inconnus qui ne s’y connaissent pas en médecine vétérinaire plutôt que de faire soigner son chat. Alors je vous parle de ce cas qui m’a particulièrement choqué vu l’état de l’animal, mais ce n’en est qu’un parmi tant d’autres. Il faut bien se mettre en tête, que oui, une communauté de réseau social peut aider dans certains cas, mais que si des professions telles que médecins ou vétérinaires existent, c’est pour une raison. De plus, la plupart des gens se fient à leur expérience et commentent avec les traitements de leur animal ou ce que le véto leur a dit. Chaque cas est différent, même si cela peut paraitre semblable, tant qu’un avis médical n’est pas posé, on ne sait pas. Ensuite, une fois le diagnostic effectué et le traitement lancé, il est parfois bien de pouvoir parler avec certaines personnes dont l’animal a vécu la même chose pour savoir ce qu’il faut faire pour l’aider au mieux ou alors les erreurs à ne pas commettre. Mais attention, les réseaux sociaux ne sont pas des médecins !



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page