Je suis végétarienne, mais pas Nayla !

Eh oui, je suis végétarienne, vous vous en doutiez peut-être. Alors je préviens tout de suite, je ne suis pas là pour clamer mes convictions ou vous pousser à devenir végétariens aussi, soyez tranquilles ! Chacun pense et fait ce qu’il veut. Après si vous souhaitez en parler, nous pouvons le faire, un échange d’idées n’est jamais perdu !


Pour l’histoire, je n’ai jamais mangé beaucoup de viande. Ensuite, quand à 18 ans je suis partie vivre seule, je ne cuisinais jamais de viande, à part du poulet de temps en temps et je mangeais du jambon. J’allais au plus simple ! Puis, avec mes problèmes de ventre, il m’a été interdit de manger de la viande rouge et certains poissons. En même temps, je me lançais dans le monde animalier, j’ai été sensibilisée aux choses qui font que je suis végé maintenant et je me suis forgé mes convictions. Ah oui, j’ai dit végétarienne, pas végétalienne, ni végan. Je ne mange juste pas de viande et de poisson.


Maintenant que le cadre est posé, parlons de mademoiselle Nayla ! Les chats sont des carnivores stricts, ils ont donc besoin de protéines animales. Beaucoup de croquettes « végan » se développent, et donc les personnes qui ne mangent pas ces protéines-là, vont mettre leur animal au pli. Grosse erreur. Ces croquettes sont plus que dangereuses pour les animaux, et encore plus chez les chats. En parlant de ça avec une vétérinaire, elle m’a expliqué qu’elle n’avait pu sauver aucun des chats qu’elle avait vu qui étaient sous régime végan. Les animaux n’ont pas le même métabolisme ni les mêmes besoins que nous, il faut respecter cela, et ne pas les obliger à suivre nos convictions au détriment de leur santé. Nayla a donc des croquettes pour chat stérilisé de chez Hill’s et elles lui conviennent très bien. Si on ne veut pas faire manger de protéines animales à son chat ou son chien, il est préférable de ne pas en adopter. Les personnes qui sont végétariennes ou autre doivent comprendre que cela ne les concerne qu’eux et pas leur animal. Bien heureusement, c’est le cas pour la majorité. Alors vous me direz que c’est en opposition avec nos convictions, qu’on participe quand même à la production de viande, tout ça, tout ça… C’est en effet assez contradictoire, mais si on veut le bien de son animal, il faut accepter qu’il ait un métabolisme différent, et que lui a besoin de protéines animales, quand nous, nous pouvons nous en passer et les remplacer. C’est toujours la même chose, pour pouvoir adapter au mieux l’alimentation de son animal, le vétérinaire ou son assistante seront les premiers à aller voir.


Comme vous pouvez le voir, Nayla adore la salade ! Personnellement je n'en mange pas. Quand nous sommes chez mes parents et que ma mère prépare la salade, Nayla vole des feuilles et les mange ! C'est une de ses grandes passions.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout